Zoom sur un livre “Nos raisons de vivre. A l’école du sens de la vie” de Viktor Frankl

“Nos raisons de vivre. A l’école du sens de la vie.”, préface de Vincent Lenhardt

de Viktor Emil Frankl, traduction, introduction et notes de Georges-Elia Sarfati

Un livre très intéressant pour donner plus de sens à sa propre vie et aider les autres dans cette démarche.

Quatrième de couverture :

Autrichien, rescapé juif des camps nazis, Viktor Frankl est le fondateur, après Freud et Adler, d’une approche psychologique et psychiatrique, la Troisième Ecole Viennoise, qui a révolutionné la psychothérapie. Pour lui, au-delà de la pulsion sexuelle (Freud) et de la volonté de puissance (Adler), la quête de l’homme est avant tout celle du sens.

Ce que j’appelle le vide existentiel constitue un défi pour la psychiatrie contemporaine. De plus en plus de patients se plaignent d’un sentiment de vide et de non-sens, qui peut, selon moi, être attribué à deux facteurs. Contrairement à l’animal, les instincts ne disent pas à l’être humain ce qu’il doit faire. Et contrairement aux époques les plus reculées, les traditions ne lui indiquent plus ce qu’il devrait faire. Le plus souvent l’être humain ne sait même plus ce qu’il veut fondamentalement. Ainsi, faute de savoir lui-même à quoi il aspire, il en vient à désirer de faire ce que les autres font (conformisme) ou de faire ce que les autres veulent qu’il fasse (totalitarisme).
J’espère réussir à partager avec le lecteur ma conviction qu’en dépit de l’effondrement des traditions, la vie recèle un sens pour chacun, et plus encore, qu’elle conserve ce sens, littéralement jusqu’à notre dernier souffle.”

L’Auteur
Viktor Frankl (1905-1997) : Professeur de neurologie et de psychiatrie à la faculté de médecine de l’université de Vienne il dirigea pendant 25 ans la polyclinique de Vienne. Il fut l’élève de Freud ainsi que d’Adler mais s’en éloigna pour créer sa propre conception, qu’il appela logothérapie, ou thérapie par le sens (logos) de la vie. De retour des camps nazis où sa famille a été exterminée, il se consacra à la pratique de la logothérapie et à son enseignement dans de nombreuses université notamment américaines : Hart Stanford, Pittsburgh, San Diego. La logothérapie prit après-guerre une ampleur considérable et révolutionna la pratique thérapeutique en tant que science qui ” se penche tant sur les raisons de vivre de l’homme que sur ses efforts pour les découvrir. ” (V.Frankl).

Bonne lecture,

Florent Fusier
Le Coach en Ligne

Leave a Comment

Previous post:

Next post: